Radioprotection

Vous allez ou vous avez bénéficier(é) d’un examen scintigraphique

Pour la réalisation de cet examen, il vous sera administré un médicament radio-marqué, c’est-à-dire couplé à un isotope radioactif, qui sera naturellement éliminé en quelques heures.

Les doses d’activités administrées sont faibles mais suffisantes pour obtenir des images fonctionnelles.

Effets secondaires éventuels et dose d’exposition aux rayonnements ionisants dans le cadre d’un examen diagnostic :

Si vous êtes enceinte ou susceptible de l’être, ou que vous allaitez merci de le signaler par avance ou dès votre arrivée dans le service.

La quantité de produit administré est extrêmement faible, il n’existe pas de toxicité, les réactions allergiques sont très exceptionnelles.

La dose de rayonnements ionisants délivrée à l’occasion de cet examen est du niveau des faibles ou très faibles doses et correspond approximativement, comme les examens de radiologie, à l’exposition naturelle aux rayonnements ionisants reçue en France sur quelques mois ou années.

A ce faible niveau d’exposition, aucune conséquence néfaste sur la santé n’a jamais été démontrée.

Pendant les heures qui suivront votre sortie du service, vous serez susceptibles de délivrer vous-même, à vos proches et votre entourage, de très faibles doses de rayonnements qui ne présentent aucun risque, y compris pour les femmes enceintes et les jeunes enfants.

Après l’examen :

  • Il est recommandé de boire régulièrement le jour de l’examen, afin de favoriser l’élimination urinaire du produit injecté.
  • Vous pouvez utiliser les toilettes habituelles.
  • Si vous devez être hospitalisé dans les jours qui suivent, signalez au service d’hospitalisation que vous avez eu un examen scintigraphique.

Aucune mesure d’éviction particulière n’est recommandée pour l’entourage et les sujets contacts, y compris les enfants en bas âge et les femmes enceintes.

 

Vous allez bénéficier d’un examen TEPscan

Pour la réalisation de cet examen, il vous sera administré un médicament radio-marqué, c’est-à-dire couplé à un isotope radioactif, qui sera naturellement éliminé en quelques heures.

Les doses d’activités administrées sont faibles mais suffisantes pour obtenir des images fonctionnelles.

Effets secondaires éventuels et dose d’exposition aux rayonnements ionisants dans le cadre d’un examen diagnostic :

La quantité pondérale du produit administré est extrêmement faible, il n’existe pas de toxicité, les réactions allergiques sont très exceptionnelles.

La dose de rayonnements ionisants délivrée à l’occasion de cet examen est du niveau des faibles doses et correspond approximativement, comme les examens de radiologie, à une ou plusieurs années d’exposition naturelle en France.

A ce faible niveau d’exposition, aucun détriment sur la santé n’a jamais pu être démontré.

Pendant les heures qui suivront votre sortie du service, vous serez susceptibles de délivrer vous-même, à vos proches et votre entourage, de très faibles doses de rayonnements qui ne présentent non plus aucun risque.

Après l’examen :

Afin de favoriser l’élimination naturelle par les voies urinaires du produit injecté, il vous est recommandé de boire abondamment et d’uriner fréquemment. Des consignes d’hygiène sont à respecter (tirer la chasse d’eau, essuyer toutes projections, se laver les mains) pour une durée de 24 heures au maximum, selon les précisions qui vont seront données à votre sortie.

Si vous devez être hospitalisé dans les jours qui suivent, signalez au service d’hospitalisation que vous avez eu un examen scintigraphique.

Aucune mesure d’éviction particulière n’est recommandée pour l’entourage et les sujets contacts, y compris les enfants en bas âge et les femmes enceintes.

Pour en savoir plus

Médecine Nucléaire Scintigraphies et TEP scan MONTPELLIER